L'énergie et le symbole

 

Quand l’énergie rencontre le symbole, cest à cet instant que Guillaume Cavalier saisit  lessence de sa peinture. travers les couleurs vives et pures de sa palette un trait noir  grondegraveoffre un chemin fleurit de symboles au spectateur.

 

Puissant, son trait nous plonge dans une hypnotique fantaisie à la fois naïvedouce et  cruelle. Une peinture narcotique dont on du mal à décrocherUn cocktail acidulé de  fraîcheur et de liberté qui nous dévoile une lecture multiple.

 

La nature de l’œuvre révèle à ceux qui la voient des tonalités érotiquessociales et  mystiques. travers une échelle de signesle caractère enfantin et lyrique revêt  rapidement le manteau lourd d’un questionnement philosophique profond.

 

Pareil à un miroir l’espace du support absorbe et régurgite la force dune gestuelle  assurée. La main de lartistecomme guidée par une connaissance intuitive manifeste  une réflexion bien mûrie en amont.

 

L’esthétique tend la narration en un cri de synesthésie. Ses diverses dimensionnalités  ruissellent jusquà l’avènement d’un plan unifié.

 Solennelle, maîtrisée, la passion foisonne de sagesse. 

 

Le firmament de l’instant est résolument mis en lumière dans la globalité de sa production. Limitation primitive du réel incite à la compréhension immédiate.

 

Une truculente facétie embaume l’œuvre d’accessibilité.

Le mystère se fond dans l’aisance à l’aube d’une harmonie nouvelle.

Semblable à une rencontre, la peinture se transfigure en un véhicule dinitiation. 

Un système fluidique opérant à l’éveil des sensations.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Guillaume Cavalier